Lecture, Les chroniques

« Kalliopée » – Koko Nhan

Coucou les babouches !✨ Je suis super contente de vous retrouver car je vais vous parler d’une histoire qui m’a fait vibrer, et ça fait un moment que je recherchais ce genre de lecture ! Je vous parle de Kalliopée de Koko Nhan, chez Cherry Publishing. Bonne lecture ! ❤️

❝ Dans un monde où le mariage signe l’asservissement des femmes, Kalliopée, la Princesse de Viridia, est soulagée de se retrouver unie à Karel, son premier amour et le futur roi de Lapisia.

Mais la vie est cruelle et la guerre change les hommes. Lorsqu’elle retrouve l’héritier au trône, celui-ci n’a plus rien du garçon qu’elle a connu. Karel est devenu un homme impitoyable, qui dirige son armée d’une main de fer. À ses côtés, l’amour ne semble plus avoir droit de cité.

La vie de Kalliopée dans ce nouveau palais s’annonce compliquée, entre complots, vengeances et fiançailles explosives. Son cœur résistera-t-il au sacrifice de sa liberté ? ❞


Édition: Cherry Publishing

Date de publication : 21 août 2020

Nombre de pages: 359

Prix de vente 4.99€/17.94€


À peine terminée, je n’ai pas pu m’empêcher de poser les mots sur ce que je ressentais. La couverture, le résumé et le suspens qui en découle m’ont énormément intrigué ! Et wow, j’ai pris une petite claque avec cette romance dystopique. J’ai eu beaucoup de mal à lâcher le livre et je voulais toujours en savoir plus.

*

Kalliopée est la princesse de Viridia. Son union avec le prince de Lapisia marquera la paix entre les deux territoires dont la guerre martyrise les deux peuples depuis six longues années maintenant. L’Union des cinq royaumes n’existe plus. Les familles souffrent et les morts n’en finissent pas. Kalliopée est la seule susceptible de ramener le calme et l’entente. Mais à quel prix ? Un petit résumé pour vous mettre dans le bain. Je ne veux pas en dévoiler plus. Toute l’intensité de l’histoire en serait gâcher. J’exagère peut-être un peu, mais je préfère vous laisser le loisir de découvrir l’histoire de ce monde, pas si éloigné du nôtre finalement. 

*

J’ai plus qu’aimé cette histoire, je l’ai vécue, sentie et revécue encore et encore, si bien que je l’ai lu en moins d’un jour. Je ne voulais pas lâcher ma lecture. Le récit est très vite accrocheur. Il y a de l’action, des complots, des manigances, de la jalousie, de la perversité et des trahisons. On aurait dit une série télé. Chaque chapitre me laissait plus curieux que le précédent. J’ai pourtant lutté pour m’arrêter, mais impossible. C’était bien trop addictif. 

*

Les lieux que visitent Kalliopée sont décrits de tel qu’on pourrait les voir de nos propres yeux. Sentir la fraîcheur du vent dans les terres de Viridia et la rudesse du climat de Lapisia. Le cadre est parfaitement maîtrisé, ce qui fait qu’on y évolue sans même s’en rendre compte. On apprend aussi l’histoire de l’Union des cinq, leur coutume, leur rôle dans cette guerre.  J’étais quand même avide d’informations du récit de ces peuples. La plume rend vraiment réel ce monde que l’on découvre, avec des yeux émerveillés et à la fois apeuré. C’était tellement intéressant que j’en aurai aimé plus ^^. J’étais prête à faire ce voyage avec Kalliopée.


« Deux royaumes différents, un même ciel ».

Le monde présenté par l’autrice est dur, mais les sujets abordés comme la pauvreté, les la royauté, la condition des femmes, l’esclavage, et d’autres encore, font pour moi, une très belle histoire qui marque cette profondeur que j’aime tant. Il n’est pas juste question d’amour. L’union de Kalliopée et de Karel va bien au-delà. Par ailleurs, parlons un peu de nos deux héros.

*

« Je suis désolé, mais je suis comme ça. J’aime. Sans aucune limite ».

*

Karel est froid, impulsif, sanguinaire, fougueux et pourtant, je n’ai pas pu m’empêcher de l’aimer. Il s’est fait une place dans mon cœur et dans toutes mes terminaisons nerveuses sans que je ne m’en rende compte. C’est déstabilisant, car chaque parole qu’il avait envers Kalliopée impactait réellement mon cœur et mon moral. Quand il sonnait le froid, j’étais triste et inquiété, mais à la fois en colère pour son indifférence. Mais quand il sonnait le chaud, je pouvais être à sa merci -tout en préservant ma dignité, cela va s’en dire ^^. J’ai aimé le détester tout comme Kalliopée. Que voulez-vous je suis faible, vous le savez.  Mais son comporte est justifié. Karel est bien plus que ce qu’il paraît être. Que voulez-vous je suis faible, vous le savez. 

*

« Tu as besoin de quelqu’un qui réussisse et qui ne se contente pas d’essayer ».

*

Mais, Kalliopée sait tenir tête à Karel. Elle n’hésite pas à le confronter dans ses doutes et ses erreurs. C’est une princesse forte, courageuse et altruiste. Pour moi, elle est LA reine par excellence. Elle m’a beaucoup fait penser à la reine Mary Stuart. Kalliopée reste digne en toutes circonstances même si la tempête prend place dans son cœur. C’est une vraie battante si tant que j’ai cru me battre à ses côtés. Je l’admire cette maîtrise et son courage d’aller au bout de ses convictions. Malgré, les épreuves, malgré la cruauté du monde dans laquelle elle doit faire face à son arrivée au château. Cette humanité et cette combativité la rendent attachante et intéressante.

*

« Je serai capable de le sacrifier pour que vous vivez. Peu importe ce que vous complotez contre moi, je serai capable de mettre mon royaume à sang pour vous protéger ».

*

Leur relation est volcanique et intense. Chacun ne veut pas se soumettre à l’autre. Ils vont se chercher, se confronter pour se haïr, puis se découvrir, s’ouvrir et tenter de s’aimer. Les joutes verbales se multiplient, les coups bas aussi. Mais il y a cette attirance qui ne s’est pas essoufflée avec le temps. Sept ans ont passé et Kalli et Karel se veulent. Leur attirance, leur désir, cette tension qu’il y a entre eux m’a fait frisonner. Mon cœur a été tiraillé. J’ai bien cru que j’allais pleurer de douleur ! Et puis, j’ai gardé espoir, je me suis dit que l’amour prime toujours et qu’il ne fallait pas que je sois fataliste. Bref, j’étais à fond dans ma lecture. Et j’en suis encore toute retournée.

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Amédée. C’est un vieil homme cultivé, gentil, avenant et à l’écoute. Il est le conseiller du roi, mais il conseillera bien plus Kalliopée sur ses choix. C’est un homme que j’apprécie vraiment. Son histoire à lui m’a aussi beaucoup touché. Il est mon petit coup de cœur de l’histoire. Les camarades de Karel, Jonah et Zaïn m’ont beaucoup intrigué. Je ne sais pas si je les aime ou non. Et j’espère en apprendre plus sur leurs pensées dans le prochain tome. J’ai même envie de dire que je voudrais une histoire rien qu’à eux, mais encore une fois, je dois arrêter de demander des spin-offs pour chaque histoire et pour chaque personnage secondaire ^^.

Mais voilà, pas de coup de cœur en vue. Tout d’abord, parce que j’ai trouvé que Karel était bien trop brute de décoffrage pour mon petit cœur. Je le voulais tendre et affectueux, mais il se montrait insolent et virulent parfois sans ses propos. J’ai eu du mal à jauger son amour pour Kalliopée. Je sais qu’il est impulsif et a du mal à canaliser sa colère d’autant plus que sa rancœur envers les Viridiens est tellement profonde qu’elle lui lacère les neurones et noircit son cœur. Alors je suis impatiente de lire la suite, car j’ose espérer qu’il se montrera l’époux idéal pour une femme comme Kalliopée.

La deuxième raison de ce manque de coup de cœur, est due à l’omniprésence de la romance. Je m’attendais à une romance et une dystopie, or j’ai trouvé que cette dernière faisait plus office de décor pour la romance que partie intégrante de l’intrigue. Pour une fan de dystopie comme moi, je m’attendais à beaucoup plus d’encrage dans l’action. Même si les rebondissements ne manquent pas de me surprendre, j’aurais aimé tout simplement m’immerger davantage dans ce climat de guerre et de tensions politiques. [Spoiler alerte : les décisions du roi et du prince étaient plus dictées par une question de vengeance et d’ego. Je pense que l’auteure a voulu que l’on déteste le roi Xérios mais en plus de ne pas le porter dans mon cœur je l’ai trouvé stupide et immature ! Fin Spoiler].

*

« Le parfait ne l’est pas toujours, tout dépend de la façon dont on l’observe ».

***

En bref, Kalliopée est une romance dystopique à lire d’urgence. L’histoire d’amour est poignante, palpitante comme je l’aime. Les personnages vont vous animer en bien comme en mal, mais vous allez vivre une vraie aventure livresque. Vous serez difficilement déçu si vous n’êtes pas aussi exigeant que moi concernant la dystopie. Attention, c’est un roman addictif qui vous fera passer une nuit blanche.

Pour se le procurer, c’est ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s